Gnonnas Pedro nous quittait il y a une semaine déjà. 🙏

Le musicien Gnonnas Pedro est décédé.

« Le Bénin perd une gloire nationale. Gnonnas Pedro, auteur, compositeur, chanteur, arrangeur et membre du groupe de salsa Africando, est mort jeudi matin au Bénin, son pays natal. A 61 ans, il laisse une carrière de plus de 40 ans et sept enfants. Décédé d’un cancer, il restera dans les esprits comme un homme humble, doté d’un immense talent et dont le courage lui a permis de monter sur scène jusqu’en juin dernier.

Gnonnas Pedro est mort jeudi (13/08/15) à 7 heures du matin, dans un hôpital de Cotonou, entouré de sa femme et de sa famille. Ses proches s’attendaient depuis quelques jours à voir partir ce musicien de talent, véritable gloire de la musique béninoise, auteur, compositeur, chanteur, arrangeur et membre du groupe de salsa Africando depuis 1996. L’artiste souffrait effectivement depuis neuf mois d’un cancer de la vessie. « En novembre 2003, il a commencé à constater des problèmes et je l’ai emmené faire des analyses », se souvient Pascal Zounon, son correspondant permanent à Paris. « Il est retourné au Bénin avec les résultats et là, un spécialiste a détecté des tumeurs et lui a conseillé de rencontrer le Professeur Dufour à l’hôpital Necker de Paris pour un traitement approprié. Le devis était très cher et il est retourné au Bénin. Puis il a enchaîné la tournée avec Africando aux Etats-Unis, en Angleterre… » Comme si de rien n’était. « Pedro se savait condamné, mais c’était quelqu’un de très déterminé. De plus, il ne voulait pas que sa maladie soit connue. Peu de gens étaient au courant de ses problèmes. » »

Senegal – Africando – La Musica En Verite

Gnonnas Pedro, Le « Dadjè » de l’afro-cubain s’est éteint

« Funeste été pour la musique béninoise et africaine. Gnonnas Pedro, le virtuose des rythmes Agbadja et afro-cubain, s’est éteint dans la journée du jeudi 12 août 2004 au Centre national hospitalier universitaire Hubert Maga de Cotonou. L’auteur et interprète de la célèbre chanson « Dadjè von o von non » était âgé de 61 ans.

La voix béninoise du groupe Africando s’est éteinte. Symbole sur scène de la persévérance, de l’énergie, de l’enthousiasme et de la bonne humeur ; Gnonnas Pedro, le virtuose de la guitare et chanteur de classe s’en est allé, terrassé par un cancer. de la prostate. Mal en point, il était soigné depuis quelques temps à l’unité d’urologie du Centre hospitalier de Meaux en France. Malgré le courage démontré par le fécond salsero, son état de santé n’a cessé de se détériorer jusqu’à son rapatriement au pays de ses ancêtres dans la soirée du mercredi du 11août 2004. Ramené dans un état critique sur le sol béninois, Gnonnas Pedro y poussera son dernier soupir, entouré des membres de sa famille.

Reconnu à l’état civil de son pays sous l’identité de Pierre Kuassivi Sossou, et est originaire de la ville de Lokossa dans le Département du Mono, il est né le 10 janvier 1943 à Cotonou. Issu d’une famille de musiciens, avec un père responsable de chorale et deux frères, l’un bassiste et l’autre saxophoniste, il fut formé à l’école de Théophile do Rego alias El Rego, fin harmoniciste, chef d’ orchestre et propriétaire du « Play Boy », célèbre discothèque du quartier Jonquet à Cotonou, et doyen de la musique béninoise moderne.
Doté d’une voix captivante, et guitariste de talent, Gnonnas Pedro, dirigea l’orchestre Los Panchos de Cotonou, rebaptisé plus tard les Dadjès Band. Féru de la musique Agbadja traditionnelle, il en fera sa base rythmique tout en lui apportant des touches modernes. Ses premières sorties discographiques ont été marquées par des titres comme Mon complet neuf, Faux témoignage, Djédjé vigné, qui ont danser un peu partout les mélomanes au Dahomey (aujourd’hui Bénin) et dans la sous-région africaine. Sans exagération aucune, ils sont nombreux, ces admirateurs qui savent fredonner sans erreur les principaux morceaux de leur idole.

Véritable artiste né, Gnonnas Pedro qui a également travaillé les rythmes Highlife du Ghana et le Juju du Nigeria, très dansés tout le long du Golfe de Guinée, est l’auteur du morceau Dadjè von o von non, bien apprécié au Togo voisin au point adopté depuis lors comme la chanson fétiche de la sélection locale de football. Chanteur polyglotte, Gnonnas Pedro aborde des thèmes aussi variés que les scènes de la vie, la femme, l’amour, la traite négrière qui sont exécutés en fon, mina, adja , yoruba, français, anglais et en espagnol .La notoriété de l’artiste dépassera par la suite le cadre béninois. Avec d’autres titres comme Azo Nkplondoun Ndé, La musique en vérité, Dagamassi, Irmakoï, Combinacion, Gnonnas Pedro fit de nombreuses tournées musicales à travers le monde, pour faire connaître ses compétences d’artiste majeur.

Intégration réussie au sein du groupe Africando »

La parole au peuple :
« Paix à son âme le grand frère Gnonnas  Pedro. Le patron de la salsa. » 🙏 J.E

La lutte continue. 🌹🌺

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s