Le kola et ses vertus.

 La noix de kola, ses vertus et les contre-indications

5 NOIX DE COLA

image

« La noix de Cola

Très riche en caféine ,
elle possède de nombreuses vertus, reconnues depuis longtemps.

La noix de cola (ou Kola) est un excellent tonique du cœur,
un stimulant nerveux et musculaire.
Elle est utilisée comme antidépresseur, pour lutter contre l’hypotension,
les rhumes, la fatigue physique ou intellectuelle passagère.
Elle a des propriétés digestives mais aussi anti-radicalaires, anti-oxydantes
qui permettent de lutter contre le vieillissement cutané.
On lui prête même des vertus aphrodisiaques.

Sa récolte se fait généralement en décembre et janvier.

La noix de cola est très répandue dans de nombreux pays
comme le Brésil, l’Indonésie et l’Afrique de l’Ouest.
En Afrique, c’est d’ailleurs tout un symbole que l’on offre lors de fêtes
en marque de respect et d’affection.

D’un point de vue culinaire, la noix de cola entre dans la composition de vins,
sirops, bonbons, chocolats, pâtisserie …
D’ailleurs, en parlant de sirops, c’est à la fin du 19ème siècle,
qu’un certain John Pemberton l’utilisa pour créer un sirop médicinal
composée de feuilles de coca et de noix de cola qui sera, un peu plus tard,
dilué avec de l’eau gazeuse, pour donner naissance à un soda fort célèbre !!
Mais aujourd’hui, ce soda ne contient plus ni coca ni cola.
Ils ont été remplacés par des produits de synthèse.

Comment la conserver ?
La noix de cola se conserve à l’abri de la chaleur et de l’humidité.

Où la trouver ?
Pour ma part, je suis tombée dessus par hasard chez « Grand Frais » »
Mais à 9.80€ le kilo,… »

Les plantes aphrodisiaques
 Les plantes et les suppléments censés stimuler la vigueur sexuelle ont toujours été populaires, mais les données scientifiques probantes manquent souvent pour documenter leur efficacité. Voilà pourquoi il est important de donner l’heure juste sur ces produits. D’autant plus que le marché regorge de cocktails qui contiennent 3, 4 et parfois même jusqu’à 10 ou 12 ingrédients différents : l’innocuité et l’efficacité de telles préparations sont impossibles à déterminer.

 En ce qui concerne la noix de kola, sa réputation d’aphrodisiaque repose essentiellement sur son effet stimulant, qui est attribuable à sa teneur en caféine, qui varie de 1,5 % à 3,5 %.

Posologie du kola
 
Fatigue, vigilance et performances cognitives
Il faut généralement une dose d’au moins 60 mg de caféine (l’ingrédient actif principal du kola) pour obtenir un effet notable sur la vigilance et les performances cognitives qui peut durer quelques heures. Cependant, les grands consommateurs de caféine pourraient avoir besoin de doses plus importantes (200 mg et plus) en raison du phénomène d’accoutumance.
Note. Les dosages ci-dessous sont ceux que recommande la Commission E. Ils correspondent à des quantités de 50 mg à 150 mg de caféine par jour (teneur moyenne de 2,5 %).

Poudre séchée en capsules ou comprimés. Prendre de 2 g à 6 g par jour, en 2 ou 3 fois.
Décoction. Faire bouillir de 1 g à 3 g de poudre séchée dans 150 ml d’eau pendant 5 à 10 minutes. Boire de 1 à 3 tasses par jour.
Extrait fluide (1:1 dans l’éthanol à 60 %). Prendre de 1,25 ml à 2,5 ml, de 1 à 3 fois par jour.
Teinture (1:5 dans l’éthanol à 60 %). Prendre de 2 ml à 7,5 ml, de 1 à 4 fois par jour.
Historique du kola
 
Durant des millénaires, les Africains ont mâché des graines de kola pour combattre la fatigue physique et intellectuelle et pour contrer la dépression. De plus, ils leur attribuaient, comme au café et au chocolat, des vertus aphrodisiaques. Cela explique peut-être pourquoi, aujourd’hui, elles font partie des ingrédients de certaines préparations vendues comme « toniques sexuels ».

La poudre de kola fit l’objet d’un important commerce dès le XIVe siècle. Les voyageurs l’échangeaient même contre de la poussière d’or avant d’entreprendre la traversée du Sahara. Cela leur permettait de mieux tolérer la fatigue, la faim et la soif durant le long voyage.

Les musulmans, dont la religion interdit de consommer de l’alcool, appréciaient particulièrement le kola dont ils tiraient une boisson stimulante favorisant les contacts sociaux. Plus près de nous, le Coca-Cola® renfermait à l’origine du kola, aujourd’hui remplacé par de la caféine de synthèse. La noix de kola est approuvée comme additif alimentaire par le Conseil de l’Europe et la Food and Drug Administration des États-Unis.

Remarque. La noix de kola est très riche en méthylxanthines, notamment la caféine. Elle est utilisée par l’industrie pharmaceutique pour fabriquer divers médicaments contre l’apnée des enfants prématurés, les maladies pulmonaires obstructives chroniques et l’asthme.

Recherches sur le kola
 
Les effets stimulants du kola sur le système nerveux central sont dus en grande partie à la caféine qu’il contient. Pour en savoir plus sur cette substance, consultez la fiche sur la caféine.

Efficace Fatigue et vigilance. La caféine contenue dans la noix de kola stimule le système nerveux central, ce qui accroît l’attention et aide à lutter contre la somnolence et l’endormissement. L’expérience quotidienne en témoigne et les résultats des essais cliniques les plus récents ne laissent pas de doute1-4,20-25.

Efficacité probable Cognition (mémorisation, perception, apprentissage, etc.). Plusieurs études démontrent que la caféine peut améliorer les performances cognitives à court terme5-10,26-28. Toutefois, aucune d’entre elles ne s’est penchée sur les effets spécifiques de la noix de Kola.

Usage reconnu La Commission E reconnaît l’usage du kola pour combattre la fatigue physique et mentale. La caféine qu’il contient est responsable de ces effets.

Usage traditionnel Usages traditionnels. Il est admis que le kola peut stimuler le système nerveux central, augmenter la tension artérielle et soulager un mal de tête résultant d’une mauvaise circulation périphérique; des effets attribués à sa teneur en caféine, légèrement supérieure à celle du café.

Inefficace Aphrodisiaque. Cette réputation prêtée à la noix de kola n’est ni plus, ni moins justifiée que celle qu’on pourrait attribuer à la caféine, qui a principalement un effet stimulant.

 

Kola/éphédra : une association dangereuse. Bien que l’association éphédra/kola puisse aider à perdre du poids11,12, l’utilisation de ce type de produits n’est pas sans danger. En effet, l’éphédra et l’éphédrine ont de puissants effets stimulants, qui sont augmentés par la caféine.

 

En mai 2006, Santé Canada a émis une mise en garde, qui est toujours en vigueur, contre la consommation de produits amaigrissants contenant de la caféine et de l’éphédrine (cette dernière peut aussi être mentionnée sous les noms de ma huang, éphèdre ou éphédra sur l’étiquette)13. À noter que la vente de produits contenant à la fois de la caféine (yerba maté, café, guarana, thé, noix de kola, etc.) et de l’éphédra ou de l’éphédrine est interdite 

Précautions avec le kola
 
⚠Attention
Avis aux sportifs et aux personnes qui cherchent à perdre du poids en abusant des suppléments contenant de la caféine en grande quantité : une intoxication à la caféine risque d’entraîner la rhabdomyolyse, un trouble qui peut causer des lésions musculaires graves et irréversibles.

Contre-indications
La caféine est généralement déconseillée aux personnes qui souffrent de maladies cardiaques, d’insomnie, de troubles anxieux, d’ulcères gastriques ou duodénaux ou d’hypertension artérielle.
On ne dispose pas de suffisamment de données pour conclure à l’innocuité du kola chez les enfants et chez les femmes enceintes ou qui allaitent.
Pour en savoir plus sur les dosages quotidiens maximaux de caféine fixés par Santé Canada pour les enfants (2,5 mg par kilo de poids corporel), les femmes enceintes (300 mg) et les adultes (de 400 mg à 450 mg), consultez notre fiche sur la caféine.
Effets indésirables
La caféine que contient le kola peut causer de l’insomnie, de la nervosité, de l’agitation et de l’irritation gastrique.
Prise en grandes quantités, la caféine peut provoquer des nausées, des vomissements, de l’hypertension artérielle, des palpitations cardiaques, de l’arythmie, une accélération de la respiration, des crampes musculaires et des maux de tête.
La consommation prolongée de caféine provoque une dépendance. Le sevrage peut entraîner des maux de tête, de l’irritabilité, de la nervosité, de l’anxiété, de la somnolence, des étourdissements et de la confusion.
Mastiquer de grandes quantités de noix de kola peut induire un cancer de la bouche.

Interactions du kola
 
Avec des plantes ou des suppléments
L’éphédra peut exacerber les effets stimulants indésirables de la caféine, ce qui pourrait provoquer, en cas d’abus, des évanouissements et même un arrêt cardiaque. Les produits qui combinent ces 2 substances sont interdits au Canada, mais l’association caféine/extraits d’orange amère (la plante qui a remplacé l’éphédra dans les cocktails amaigrissants) est permise et peut avoir les mêmes effets indésirables.
Les effets du kola s’ajoutent à ceux des aliments, boissons et autres produits qui contiennent de la caféine.

Avec des médicaments
La caféine contenue dans le kola peut :
– augmenter les effets d’analgésiques comme l’acétaminophène et l’acide acétylsalicylique, mais aussi en augmenter sensiblement l’absorption (de l’ordre de 40 %), ce qui peut être dangereux dans le cas de l’acétaminophène (toxicité hépatique);
– diminuer les effets des sédatifs et des calmants comme les benzodiazépines;
– augmenter les effets indésirables, notamment les effets cardiaques, de la théophylline et des bronchodilatateurs;
– augmenter les effets indésirables associés aux stimulants du système nerveux central comme l’éphédrine.
Cimétidine. Ce médicament prescrit aux patients souffrant d’ulcères gastroduodénaux a pour effet de ralentir considérablement l’élimination de la caféine par l’organisme, ce qui peut augmenter les effets indésirables de cette dernière.
Clozapine. La caféine peut exacerber les effets et la toxicité de ce neuroleptique.
Antiacides. La caféine peut contrer l’effet des antiacides parce qu’elle stimule la production d’acide par l’estomac.
Alendronate. La caféine peut inhiber l’absorption de ce médicament prescrit pour prévenir et traiter l’ostéoporose. Éviter de prendre de la caféine 2 h avant et après la prise du médicament.
Anticoagulants/antiplaquettaires. La caféine peut augmenter le risque d’hémorragie chez les personnes traitées avec des anticoagulants.
Nicotine. La caféine peut augmenter le risque de dépendance à la nicotine.
 Halofantrine. La consommation de noix de kola peut nuire à l’efficacité de l’halofantrine, un médicament contre la malaria.
Autres. Parce qu’ils font augmenter le taux de caféine dans le sang, l’alcool, les contraceptifs oraux, l’oestrogène et certains antibiotiques (disulfiram, riluzole, terbinafine, verapamil, fluvoxamine) peuvent en accroître les effets indésirables. L’interaction du kola avec l’alcool peut accroître le risque de troubles de la vue et, par conséquent, le risque d’accident de la route.

Ne pas confondre le kola avec le gotu kola, une plante qui ne renferme pas de caféine et qui n’a pas les mêmes usages thérapeutiques.

Noms communs : kola, cola, noix de kola, noix de cola.
Noms botaniques : Cola nitida, Cola acuminata, famille des sterculiacées.
Noms anglais : cola, cola nut.

Partie utilisée : la graine, débarrassée de son enveloppe.
Habitat et origine : arbre originaire de l’Afrique de l’Ouest, aujourd’hui naturalisé en Amérique du Sud, en Amérique centrale, dans les Caraïbes, au Sri Lanka et en Malaisie.
Combattre la fatigue et améliorer la vigilance, à court terme. 
Efficacité probable
Améliorer les performances cognitives à court terme.

Usage reconnu
Combattre la fatigue mentale et physique à court terme.

Usage traditionnel
Soulager le mal de tête, augmenter la tension artérielle.
Inefficace
Effet aphrodisiaque.

Parlez-moi d’Afrique
La noix de Cola dans la société africaine

« S’il y a un produit qui reste incontournable à la culture africaine, c’est sans nul doute la noix de Cola.

Elle fait partie intégrante de nos us et coutume et s’impose comme une nécessité absolue. C’est un produit agricole de consommation courante pour les personnes âgées et également symbole de cadeau ou offrande pour les grandes occasions.

Consommée pour ces vertus aphrodisiaques et médicinales, la Cola se vent de partout, du fait de sa forte demande. Sur le marché de la Cola, où sont les grossistes aux revendeurs ambulants qui ravitaillent dans les petits coins du quartier, son prix varie entre 50 et 100 f selon la taille (prix cher de nos jours). Ces revendeurs ambulants qu’on croise de partout dans la ville font partie intégrante de la société et lui donne d’ailleurs une coloration unique. On les distingue facilement, ces revendeurs, tenant leur panier à bras replié, un bidon d’eau afin d’arroser leur marchandises à tout moment pour qu’elle ne perde pas sa fraîcheur… »

La lutte continue. 🌹🌺

Publicités

2 commentaires

  1. Pingback: La différence? 0 souffrance! 🌺🌹 | steviakmc

  2. Pingback: La différence? 0 souffrance! 🌺🌹 #20 | steviakmc

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s