Pékin: Au championnat du monde d’athlétisme c’est la pollution qui bat tous les records.

Chine : la pollution de l’air tue 4000 personnes par jour, selon une étude

« En Chine, la pollution de l’air est responsable de la mort de 1,6 million de personnes par an, soit 4000 par jour, selon une étude de l’université de Berkeley, relayée par Le Monde. «La pollution atmosphérique est la pire catastrophe écologique dans le monde aujourd’hui», alerte Richard Muller, coauteur de l’enquête. Et d’ajouter : «La dernière fois que j’étais à Pékin, le niveau d’exposition à la pollution était à niveau dangereux. Je perdais chaque heure 20 minutes d’espérance de vie. C’est comme si chaque personne fumait une cigarette et demie par heure.» »

Pékin-2015, des Mondiaux sous haute pression

LA CHINE FACE AU DÉFI DE LA POLLUTION

« Voici sept ans, pour les Jeux Olympiques de 2008, les autorités chinoises avaient décidé d’interrompre les usines à proximité de Pékin, afin de limiter la pollution ambiante. En 2015, pour ces Mondiaux, les grosses entreprises tournent encore au ralenti. Mais le thème est revenu au premier plan avec la catastrophe survenue à Tianjin, dans cette usine de produits chimiques. Situé à 140km de la capitale, cette proximité pouvait laisser planer des inquiétudes sur ces championnats du monde. Le manque d’informations officielles les conserve. L’événement attire la presse du monde entier. Cette vitrine est donc importante pour le régime en place, dans un pays où 4000 Chinois meurent chaque jour en raison de la pollution, selon une étude de l’université de Berkeley. »

Pollution conséquente pour les mondiaux d’athlétisme

« La capitale chinoise fait tout pour prouver qu’elle fait des efforts en matière d’environnements. L’air de ville est trois fois plus pollué qu’à Paris, pourtant c’est bien ici que les athlètes du monde entier vont d’affronter. Pour beaucoup d’entre eux, ces conditions ne changent rien à la compétition.  « Quand il s’agit d’un tel événement nous ne pouvons rien y faire, nous devons quand même courir dans ces conditions, peu importe qu’il fasse chaud, que l’air soit pollué, cela fait parti de la compétition », explique Wilson Kipsang, un athlète kényan. »

Mondiaux d’athlétisme à Pékin : les athlètes face au défi de la pollution

« Les championnats du monde d’athlétisme démarrent samedi à Pékin. La pollution, qui avait beaucoup fait parlé lors des Jeux Olympiques de 2008, ne semble pourtant pas inquiéter les athlètes français.

À Pékin, l’air est environ trois fois plus pollué qu’à Paris, qui n’est déjà pas réputé pour être la ville la plus propre du monde. Pour autant, Jean-Michel Serra, le médecin de l’équipe de France, n’est pas particulièrement inquiet : ces championnats du monde ne durent qu’une grosse semaine. “Quelqu’un qui fait son jogging près du périphérique à Paris risque d’être beaucoup plus ennuyé à long-terme qu’un athlète qui viendrait des montagnes françaises, où il n’y a pas trop de pollution, et qui va se retrouver pendant une quinzaine de jours confronté à la pollution”, explique-t-il.

http://www.franceinfo.fr/sites/default/files/styles/mea_635x357/public/asset/images/2015/08/athle.jpg?itok=1vdsOxkF

Renaud Lavillenie, star de l’équipe de France et champion olympique du saut à la perche, est justement descendu des montagnes du Puy de Dôme pour ces mondiaux, sans se polluer l’esprit avec ces idées noires. “Je ne suis pas venu là pour faire un bilan écologie, je suis là pour faire un championnat du monde d’athlétisme”, déclare l’athlète.

Et si possible monter sur la plus haute marche du podium, pour remporter le dernier titre qui manque encore à son palmarès. À la fin de l’année, à Paris, Renaud Lavillenie aura peut-être le temps et l’envie de s’intéresser à la prochaine conférence sur les changements climatiques. »

Chine : la pollution chimique atteint des niveaux inquiétants

« L’image alimente les craintes de ceux qui vivent près de Tianjin, et illustre l’ampleur de la catastrophe écologique après l’explosion survenue il y a une semaine sur un site pétrochimique. Sur plusieurs centaines de mètres, des poissons morts par milliers ont été découverts à plus de six kilomètres de la zone où des centaines de tonnes de cyanure et de produits chimiques étaient stockés.

Quelle est la raison de cette hécatombe ? Mystère. Les autorités chinoises affirment que ce n’est pas lié au cyanure et pourtant, sur le site de la catastrophe, les incendies sont encore réguliers… »

Chine : explosion dans un entrepôt de produits chimiques dans la province de Shandong (10 jours après celle de Tianjin)

Chine: Des milliers de poissons morts se sont échoués sur les rives de la rivière Haihe qui traverse la ville de Tianjin

image

En dehors de l'enjeu économique qu'est-ce qui pousse à maintenir les championnats du monde d’athlétisme à Pékin?

Pourvu que nos sportifs nous reviennent sains et saufs,  car question performances le cadre ne semble vraiment pas s’y prêter.

La lutte continue. 🌹🌺

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s