On est ENSEMBLE 👋 avec la Dominique. Nou ANSANM 👋 épi la dominik.

La tempête Erika ravage la petite île de la Dominique

Aviso de ciclón tropical número 8 de la tormenta Erika

Erika s’attaque à Hispaniola
http://www.guadeloupe.franceantilles.fr/images/2015/08/29/08669f587f75111d047419f84b432bfa_680x405p.png

La tempête tropicale Erika dévaste les Caraïbes, laissant mort et la destruction

Erika, tempête meurtrière, frappe les Antilles
Quatre jours après la tempête tropicale Danny, Erika touche à son tour les Antilles françaises. Alors que les intempéries ont été particulièrement violentes sur l’île de la Dominique, les inondations et les glissements de terrain ont déjà fait des dizaines de morts, et plusieurs personnes sont toujours portées disparues.

La tempête Erika se dirige vers Cuba, 20 morts sur l’île de la Dominique

Tempête: Erika faiblit au dessus de Cuba, la Dominique ravagée
 » La tempête tropicale Erika, qui a fait 20 morts cette semaine sur la petite île de la Dominique, déversait ses pluies samedi sur Cuba mais commençait à perdre de la vigueur.
Après son passage au-dessus de l’île d’Hispaniola (Haïti et République dominicaine) vendredi, Erika a gagné samedi matin la région orientale de Cuba, où elle a provoqué des pluies abondantes mais avec des vents ne dépassant pas les 55 km/h, a indiqué le Centre américain de surveillance des ouragans (NHC).
Les météorologues prévoient qu’Erika continue de s’affaiblir et redevienne une dépression tropicale dans la journée, sous l’effet des basses pressions.
Le NHC a d’ailleurs annoncé à 13H30 GMT dans un bulletin spécial la levée de « toutes les alertes côtières ».
A Cuba, si les autorités de l’île ont maintenu l’alerte dans certaines de ses régions du Sud-Est, l’agence de presse locale Prensa Latina a précisé que « ces pluies, parfois intenses (…) sont favorablement accueillies du fait de la forte sécheresse qui sévit dans la région depuis la fin de l’année dernière », la pire depuis plus d’un siècle.
Les pluies doivent progresser dans la journée vers le centre du pays et devraient également toucher les Bahamas, situées plus au nord, selon le NHC.
La Floride (sud-est des Etats-Unis), craignant son arrivée lundi sur sa côte ouest, avait déclaré l’état d’urgence pour s’y préparer, au moment où la Nouvelle-Orléans commémore samedi les 10 ans de l’ouragan Katrina, qui avait fait plus de 1.800 victimes.
La Dominique ravagée
Les pluies d’Erika ont provoqué cette semaine des inondations et des torrents de boue meurtriers sur la petite île antillaise de la Dominique, où « au moins 20 concitoyens sont morts et certains sont portés disparus », a annoncé vendredi soir le Premier ministre, Roosevelt Skerrit.
« Les dégâts que j’ai vus aujourd’hui (vendredi), je le crains, peuvent avoir renvoyé notre processus de développement d’une vingtaine d’années en arrière », a dit M. Skerrit lors d’une allocution, notant que « le plus préoccupant, toutefois, est la perte de vies humaines ».
Il a précisé que des infrastructures clés étaient touchées, et que « des centaines de maisons de tout le pays ont été détruites ou sont devenues trop instables pour être occupées ».
« J’ai évalué les dommages toute la journée. L’étendue de la dévastation est monumentale », selon lui. « C’est bien pire que ce qui était attendu ».
Avant l’allocution du Premier ministre, le ministre des Travaux publics et des ports, Ian Pinard, avait avancé le chiffre de 25 morts sur cette île de 72.000 habitants.
M. Pinard a également évoqué des dommages importants sur les infrastructures, y compris le principal aéroport.
La Chine a annoncé samedi une aide humanitaire d’urgence de 300.000 dollars pour la Dominique.
– Soulagement en Haïti –
Comme la République dominicaine, Haïti n’a enregistré que des dégâts mineurs durant le passage de la tempête, malgré de fortes pluies et des inondations. Un soulagement dans ce pays où plus de 60.000 personnes vivent encore dans des abris d’urgence autour de la capitale après le terrible séisme de 2010 qui a tué plus de 250.000 personnes.
Samedi matin, le gouvernement a revu à la baisse son bilan partiel, passant de trois à deux blessés.
« Une mère et son enfant ont été blessés lors de l’effondrement de leur logement » dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince et « ils ont été hospitalisés dans la soirée de vendredi », a précisé Rotchild François-Junior, ministre de la communication et porte-parole du gouvernement.
Les fortes pluies et quelques rafales de vents qui se sont abattues sur Haïti vendredi en début de soirée et au cours de la nuit ont causé quelques inondations notamment dans le sud-est du pays. Le ministère de l’agriculture promet d’aider les agriculteurs dont les bananeraies ont été inondées dans cette région.
L’espace aérien haïtien, qui avait été fermé vendredi soir, a rouvert samedi matin mais les autorités ont maintenu l’interdiction de la circulation maritime pour les embarcations de petite taille, la mer étant encore agitée sur les côtes haïtiennes.
Erika s’était auparavant abattue vendredi sur la République dominicaine sans causer de dégâts majeurs. Les autorités avaient fermé les écoles et prié les bateaux de rester à quai.
Les dommages sont également restés modérés à Porto Rico, un territoire associé aux Etats-Unis. Quelque 150.000 foyers y ont été privés d’électricité mais « nous revenons à la normale », a affirmé à la presse son gouverneur Alejandro Garcia Padilla. »

La tempête Erika atteint Haïti, au moins 20 morts à la Dominique
« Au vu des dégâts, l’Organisation des États américains a proposé son aide à l’ancienne colonie britannique. »

Erika rince la Guadeloupe et dévaste la Dominique

Buildings collapse as tropical storm Erika causes floods in Dominica

Tempête Erika : Mobilisation des Outre-mer
La ministre des Outre-mer, Georges Pau-Langevin, tient à apporter son soutien à l’ensemble des citoyens de la Guadeloupe, de la Martinique, de Saint-Martin et de Saint-Barthélemy, victimes du passage de la tempête tropicale Erika. La tempête a touché les côtes avec des fortes précipitations, des orages et des rafales de vent. La Guadeloupe a subi des dégâts matériels mais aucun blessé n’est à déplorer.

George Pau-Langevin tient à saluer la population pour la prudence dont elle a fait preuve face à cette catastrophe naturelle.

Dans la soirée du 27 août 2015, la ministre a pris l’attache de la préfecture de la Martinique pour formuler une demande pour qu’un hélicoptère puisse porter assistance à la Dominique, durement éprouvée par la tempête.

Les autorités françaises étaient présentes pour aider les autorités dominiquaises à évaluer les dégâts. Une reconnaissance aérienne, effectuée avec le Dragon 972, a permis d’évaluer la situation des zones sinistrées, de prendre contact avec les autorités locales et de procéder à l’acheminement d’équipes de secours médical dominiquaise sur les lieux inaccessibles.

La partie sud de l’île de la Dominique a été sévèrement atteinte. Un premier bilan confirme le décès de quatre personnes, de plusieurs disparus et le constat de lourds dégâts matériels. La ministre présente ses condoléances aux familles et s’associe aux pensées de toutes les victimes touchées par la catastrophe. La ministre se tient informée heure par heure de l’évolution de la situation.

Le préfet de Martinique envoie une mission aérienne de reconnaissance et d’évaluation en Dominique

Dominique : la solidarité guadeloupéenne s’organise

Après les ravages d’Érika, la Dominique, très durement éprouvée, a lancé un appel à l’aide. En Guadeloupe, plusieurs initiatives sont en cours de finalisation.
Le comité « Solidarité Guadeloupe/Dominique » réunit le Coreca(1), l’association Roseline et l’association des Dominiquais de Guadeloupe, avec le soutien Consulat de la Dominique en Guadeloupe. Il a lancé un appel aux collectivités aux associations et à la population, pour une vaste opération de solidarité avec l’île voisine sinistrée.
Une collecte de denrées s’organise. Chaque Guadeloupéen sait de quoi nos voisins peuvent avoir besoin aujourd’hui, alors que s’annonce la saison la plus humide. L’eau potable, évidemment, est essentielle. Mais les Dominiquais sinistrés auront également besoin de bâches, bougies, conserves… Les dons peuvent être apportés à Pointe-à-Pitre, au Consulat de la Dominique (rue Delgrès) et à la Maison de la Citoyenneté ( rue Mortenol) dès lundi. ?Côté collectivités, on apprend que des élus des conseils régional et départemental s’apprêtent se rendre en Dominique ce week-end. Une barge de grande capacité a été mise à disposition par l’entreprise Gaddarkhan dont on connaît les liens professionnels avec l’île voisine. Des véhicules lourds et des engins de déblaiement composent l’essentiel du chargement.
La Plateforme d’intervention Régionale Amérique Caraïbe (PIRAC) de la Croix Rouge, basée en Guadeloupe, prépare une mission d’évaluation, qui gagnera la Dominique ce dimanche. Cette mission comptera des spécialistes de l’habitat et de la distribution en eau.

(1)Association Contact Recherches Caraïbes

La Collectivité Régionale de Martinique se mobilise
Le conseil régional de la Martinique réactive le dispositif « Solidarité Caraïbe » afin d’être en mesure d’intervenir dans toute opération de solidarité en cas de besoin.
L’opération est pilotée par le Cabinet du Président Letchimy. Pour tout contact en ce sens, merci de contacter Catherine Aurore  par mail, catherine.aurore@region-martinique.mq ou par téléphone au 0696 35 85 21

Un container à disposition à la Région
La Région Martinique a lancé le dispositif Solidarité Caraïbe hier, en soutien à la Croix Rouge Française. Installé sur l’esplanade du conseil régional, un container de 42 pieds permettra la réception de tous les dons aujourd’hui à partir de midi. « Des contacts sont en cours avec la Guadeloupe, Saint-Martin, Saint-Barthelemy, et la Guyane afin de mobiliser le plus grand nombre autour de cette grande cause », indiquait hier la Région. Un contact est également établi avec le ministère de la gestion des risques de la Dominique pour faire remonter les besoins d’urgence : eau potable, aliments secs, médicaments, groupes électrogènes, moyens de transport pneumatiques, bottes et casques.

Réseau créolophone de solidarité
Un « réseau créolophone solidaire, sur la base d’un sursaut citoyen » a vu le jour hier, afin de venir « en aide aux amis, frères et sœurs de la Dominique », a indiqué l’une des instigatrices dans un communiqué. Au départ de Sainte-Anne, une fourgonette prêtée par un chef d’entreprise a servi de navette pour acheminer les denrées vers le Prêcheur où les marins-pêcheurs de la zone doivent se chargent de les transporter vers la Dominique. Bains de bouche, couches, lingettes, produits d alimentation (secs), produits d’entretien, lotions anti-moustiques et vêtements sont sollicités. L’opération et les points de collecte devraient se renouveler aujourd’hui.
√ Pour tout contact : 0696.20.09.73, 0696.06.24.94

Photos et vidéo des premiers secours martiniquais à la Dominique

Les martiniquais donnent généreusement pour la Dominique.

« La situation est apocalyptique à la Dominique »

La lutte continue. 🌹🌺

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s