Monsanto condamné, une brèche s’ouvre sur le front français.

Paul François, fer de lance du combat contre Monsanto

Monsanto found guilty of poisoning in pesticide case

Un agriculteur empoisonné aux pesticides attaque Monsanto

« Interview sur le danger des pesticides. Un agriculteur porte plainte contre Monsanto pour avoir été intoxiqué au Lasso, un herbicide constitué de chlorobenzène et d’alachlore, deux molécules toxiques. Découvrez comment évaluer votre exposition aux pesticides sur http://www.kudzuscience.com »

La Mort est dans le pré… (Pesticides & Cancers des agriculteurs)

« C’est un film percutant dont personne ne sortira indemne. Mais surtout un film qui dévoile un problème de santé publique autrement plus grave que le pourcentage de cheval roumain dans les lasagnes au bœuf. Un problème de santé publique probablement équivalent à celui de l’amiante, dont les victimes ont enfin été reconnues après plusieurs décennies de combat et de mépris de la part des autorités compétentes, complices de l’industrie. Ce drame, c’est celui vécu par les agriculteurs ou proches d’agriculteurs qui ont été au contact quotidien des pesticides, et qui contractent cancers, maladies neurologiques et autres saloperies susceptibles d’être fatales.

Le réalisateur Eric Guéret est allé à la rencontre de ces gens qui, dans la peine ou la maladie, se battent pour la justice et pour une agriculture plus respectueuse des hommes et de la terre : Caroline Chenet, éleveuse de 45 ans dont le mari a succombé à un lymphome ; Frédéric Ferrand, viticulteur de 41 ans victime d’un cancer de la vessie et de la prostate ; Paul François, contaminé par le « Lasso » de Monsanto et qui mène un combat juridique du pot de terre contre le pot de terre face à la multinationale ; enfin Denis Camuzet, éleveur du Jura qui, bien que paraplégique, voit son avenir dans la conversion en bio de son exploitation.

Comment en est-on arrivé là ? Chacun témoigne à la fois du manque total d’information des fournisseurs de produits, qui s’abstiennent bien d’alerter sur leur dangerosité, de l’inconscience durable des agriculteurs comme dans cette scène où les parents de Frédéric, également vignerons, parlent de l’aspersion des produits alors qu’ils étaient encore dans les vignes : « ça faisait l’effet d’une douche fraiche en plein été ». Et puis il y a dans toutes les bouches la reconnaissance de ce foutu sens du silence qui règne chez les paysans. Le paysan est solidaire de son voisin pour les travaux, mais n’évoque jamais ni les problèmes d’argent, ni les problèmes personnels, ni même ceux de santé, fierté oblige. Et dénoncer les pesticides est souvent perçu comme une forme de trahison face à quelque chose qui a permis à chacun d’augmenter ses rendements et de mieux vivre matériellement. Mais voilà, la maladie est là et avec elle la prise de conscience d’une énorme duperie criminelle. Et la prise de conscience est telle que certains avouent ne plus donner à leur famille la production de leur récolte, se limitant à ce qui sort du potager privé cultivé en bio. Désormais ces paysans interviewés ne se taisent plus et mènent un combat parfois désespéré : combat auprès de la Mutuelle Sociale Agricole pour faire reconnaître son cancer comme maladie professionnelle, combat contre les scientifiques stipendiés par l’industrie, combat pour changer de pratiques, un défi pour ceux que l’agro-industrie a coupés de tous leurs savoirs traditionnels. Et malgré le tragique de la situation, grâce à l’obstiné Denis Camuzet, l’éleveur qui veut devenir bio, ou à la victoire juridique de Paul François, ce film reste plein d’espoir dans la lutte. »

Affaire Monsanto: la toxicité du « lasso » en appel.


La vie de Paul François, exploitant de 47 ans à la tête de 240 hectares, longtemps dédiés à la monoculture céréalière, a basculé le 27 avril 2004. Ce jour-là, voulant vérifier le nettoyage de la cuve d’un pulvérisateur, il a inhalé une forte dose de vapeurs toxiques. | Thibaud MORITZ / AFP

C’est un long combat qui se termine pour Paul François, agriculteur de Bernac en Charente, engagé depuis près de dix ans dans une bataille contre le géant américain Monsanto. Jeudi 10 septembre, la Cour d’appel de Lyon lui a définitivement donné raison en concluant que la firme multinationale était responsable du préjudice qu’il a subi à la suite de l’inhalation du pesticide pour la maïs, Lasso.
Monsanto avait été reconnu « responsable » en première instance en 2012 de l’intoxication de Paul François en 2004 et condamné à « indemniser entièrement » le céréalier charentais, partiellement handicapé.

Paul François – Phyto victimes – Procès des pesticides (lasso) contre la MSA et Monsanto

« Paul François est agriculteur en Charente-Maritime, après avoir inhalé du lasso dans la cuve de traitements, il a été victime d’une intoxication aux pesticides. Le lasso est l’un des pesticides de la firme Monsanto.
Après s’être fait reconnaitre comme maladie professionnelle auprès de la MSA (Mutualité sociale agricole), il a entamé une démarche juridique contre Monsanto, le géant des pesticides américains. Il a gagné en première instance et attend les délibérations du jugement, car la firme Monsanto à fait appel…
Il a pendant ce temps monté l’association Phyto-Victimes: http://www.phyto-victimes.fr/ Une association au service des victimes des produits phytosanitaires.
Je l’ai interviewé à Dôle dans le Jura lors de l’assemblée générale de l’association en mai 2014. »

Le géant Monsanto condamné à indemniser un agriculteur français

Woulo, bravo! 🌺🌹

les empoisonnements de monsanto 1 (en quelque minute)

« ce montage est un résumé du documentaire de marie monique robin diffusé sur arté. il ne relate pas des pressions industrielles par les soudoiements et manipulations de résultats d’analyses en leur faveur.
je veux dénoncer l’empoisonnement que nous fait subir monsanto (meme en france: viande nourrit aux ogm, pots pour bébé…)
je vous incite à regarder en entier le documentaire « le monde selon monsanto »
à bonne nutrition: biodiversité et culture naturelle.
pour cela « kokopelli », cultivez en permaculture (sol couvert), à voir aussi « les moissons du futurs » sur arté »

les empoisonnements de monsanto 2 (en quelque minute)


Découvrez toutes les vidéos du congrès « Pesticides et santé quelles voies d’amélioration possible!

La lutte continue. 🌹🌺

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s