SINIK – Inhumain

SINIK – Inhumain

 » Inhumain
Sinik
FacebookTwitterPlay
[Couplet]
J’ai vu la mort tourner en boucle, comme une vieille nympho
Filmée de près sur toutes les chaînes d’info
Que de la quantité, pour beaucoup
Et c’est les mêmes qui nous font croire au coup d’la carte d’identité
Leur manque de lucidité
Montrer la mort au public entre deux publicités
J’ai peur de BFM, et d’iTélé
Mais par les temps qui courent
Frère, faut faire belek, j’ai pas dit « niquez-les »
Ils s’enfoncent dans la brèche, en garde-à-vue
Ils mettent les gosses de huit piges
Devant leur père, les repèrent à la crèche
De la merde au fond d’la rétine
Terroriste avec une tétine
Ils veulent nous comparer à des sous-hommes
J’aimerais les voir si leurs maisons avaient la gueule de leurs maisons d’arrêt
Le mal est financier, la juge fera la morte
Dans chaque pénitencier, les Droits de l’Homme s’arrêtent devant la porte
Ne crois pas que c’est drôle, un peu cramés
On veut planer après minuit je ne vois que des drones
Les frères sont des bouteilles, qu’est-c’que tu veux parier ?
Deux grammes au fond du corps, il sert un verre en faisant le poirier
Tout n’est qu’une parodie, rappeur de tess
Moi si je chante avec une barbe
Ça fera peur, j’suis pas Pavarotti
Pas là pour faire d’l’esbroufe
Tu sors du poste avec des bleus
T’as l’air du chef des Schtroumpfs
Nerveux quand ça per-ra, le flic me connaît bien
Paris c’est devenu plein de caméras, nous voilà comédiens
Ils enferment Dieudonné, font des choses insensées
Les mêmes qui rigolaient quand Michel Leeb faisait le chimpanzé
Peut-être inconsciemment, pour eux les Noirs sont des voleurs
Mais ils oublies que les hommes blancs lui prennent ses gros diamants
Ça pue l’hypocrisie, mais que vous dire de plus ?
La preuve : porter le voile
Ne dérange pas dans les boutiques de luxe
Tu rêves d’un bel appart’
Les mères le plus battantes s’enlisent dans la misère
Tu veux l’avoir ? Dix ans de liste d’attente
Parfois on loupe le casse
Impossible de faire comprendre à la justice
Qu’on n’a plus qu’ça quand on nous coupe le gaz
Pas le temps d’être ému, le monde est un tard-bâ
Braquer le PMU, chez nous c’est ça vouloir faire un tabac
Les hommes se font la guerre, ont de la peine
Alors les propos choquent
On n’efface pas la haine même avec Photoshop »

La lutte continue. 🌹🌺

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s